[cinema nova] 15 ans

15 ans de Nova, 6 semaines de fête !



Fêter les quinze ans d’un lieu comme le Nova ne nous paraissait pas anodin. Non pas par auto flagornerie de mauvaise aloi, mais parce qu’il apparaît difficile de maintenir le cap, et même de survivre dans le contexte culturel actuel, tout en fonctionnant de manière bénévole et collective. Cahin caha, l’équipe du Nova, changeante et protéiforme, continue ses activités. Après avoir été surprise d’atteindre l’âge canonique de dix ans, la voilà qui, sans vergogne, propose au public de lui fêter ses quinze lunes. C’est en effet les usagers du lieu qui ont répondu à l’appel lancé par le Nova, pour proposer films, expos, performances, concerts et autres joyeusetés. Ayant ainsi constitué un trésor d’idées nouvelles, nous avons fait une sélection dans ce qui nous semblait pertinent, réalisable, abordable pour ce début d’année 2012, et plus important: des propositions que l’on avait jamais pu voir au Nova ! Venez voir et écouter, c’est éclectique et déroutant. Et on a encore sous le coude…

On pourra découvrir, par exemple :
Des invités qui présentent : leur dernier film (Pierre Carles), leurs miniatures en super 8 (Peter Hoffman & Hans-Robert Franz), leurs faits d’armes seventies (Joël Seria).

L’occasion de découvrir des talents rares et très personnels:
le documentariste Frans van de Staak (“Windschaduw”), Fischli & Weiss, des artistes contemporains suisses rieurs (”Der Rechte Weg”), le chanteur déglingué Wild Man Fisher, disparu en 2011 (“Derailroaded”), ou encore de mieux connaître Matt Porterfield, le réalisateur de “Putty Hill” ave son premier film (“Hamilton”).

Des œuvres que vous avez toujours rêvé de voir :
“Les dimanches de Ville d’Avray”, mélo français sixties oscarisé et dérangeant; “Tongues Untied” qui évoque la communauté gay noire américaine; “Mind Game” manga réputé mais peu montré sur grand écran dans nos contrées ; “Les fainéants de la Vallée fertile”, critique acerbe de la bourgeoisie grecque ; “L’heure des brasiers”, film fleuve argentin où Fernando Solanas livre sa vision du pays en crise ; “ Eight deadly shots”, version film d’un téléfilm culte finlandais ; “Lemonade Joe”, hilarante attaque en règle du western par la nouvelle vague tchèque.

Un Open Screen; des Prima Nova qui s’intéressent à une cuisine gigantesque en Inde, aux réfugiés de Lampedusa, aux artistes et à leur expression…

Et puis, non pas une, mais trois expos et leurs vernissages ainsi que des installations. Et même une conférence sur l’humour allemand. C’est vous dire si ça va être bien cet anniversaire…

Le programme complet (aussi en PDF) et les horaires sont en ligne.

Nova Cinema
3 rue d’Arenbergstraat
1000 Bxxl
http://www.nova-cinema.org
--

 

 

10/01/2012