Scratch projection - SUPERFLUX -MTK

SUPERFLUX
MARDI 18 MAI 2010 à 20h30



Scratch invite pour le moi de mai au Voûtes les Grenoblois de Filmbase, Lafoxe et Metalking pour une soirée d’impovisation entre cinéma, vidéo et musique électroacoustique.

FILMBASE : Riojim improvise à partir de montages de films qu’il réalise, en jouant sur la vitesse, les optiques, le rythme, la déterioration de la pellicule. Lionel Palun capte en direct cette matière et la retravaille en feedback vidéo, en delay, en écho, l’étire ou la comprime. Le résultat est un mélange saisissant, les deux matières se confondant en une pure dynamique de lumière. Le son est traîté dans le même esprit que l’image, un mix de bande optique de pellicule et de signaux vidéos devenus éléments musicaux.
PERFORMANCE VIDÉO-CINÉMA, 30’
RIOJIM (projecteur 16mm)
Lionel PALUN (video-invidere wave)



LAFOXE : Duo d’improvisation cinématographique. Gaëlle ROUARD et Etienne Caire jouent avec des projecteurs 16mm modifiés et des “found footage” transformés à la Clinique MTK. Une expérience unique pour un cinéma dont l’ultime transformation ne se loge définitivement pas sur la pellicule, mais ici, en direct, par des interventions sur toutes les dimensions du procédé de projection. Les manipulations irrévérencieuses et fermement infligées aux films et projecteurs visent à retourner le regard du spectateur. Il peut voir l’abîme du prétexte narratif et se trouve projeté dans la pratique même du processus cinématographique et devient à même de sentir cette intuition fragile qu’est la pellicule.Lafoxe développe son jeu de geste depuis 10 ans avec la Cellule d’Intervention Métamkine et des musiciens de la scène d’improvisation européenne.
PERFORMANCE “EXPANDED CINÉMA”, 30’
Gaëlle ROUARD et Étienne CAIRE
pour 2 projecteurs 16mm



METALKING : L’un joue du projecteur comme l’autre joue de la bass pour un cinéma ayant des hallucinations de bruit d’énergie élevées ! Une exécution de Metalking est une affaire concentrée et intense : équipé d’une guitare basse et d’un couple d’ordures électroniques, Bronson improvise un japanoïse rapide et fort. Les méthodes de travail de Riojim sont aussi crûment pertinentes : il applique le traitement grave au projecteur, le jeu avec le film et le bruit-sur-film optique développés dans les Atelier MTK. Bronson indique,"Je ne fais vraiment pas la musique pour le film. Nous ne faisons pas le film pour la musique, nous explorons la relation entre le bruit et l’image comme expérience de collaboration” – aussi souvent dirigée à la subversion des espérances que dans l’affirmation et la joie de la musique-fabrication collective. L’observation d’une exécution de Metalking indique la vérité de cela. Être au milieu des assistances est une image visuelle forte pour le sens de Metalking de l’événement et le sens de la communauté. Le bruit, l’image, et tous de l’assistance la réponse à l’exécution s’entrelacent. Avec leur dévotion à l’improvisation et à créer chaque exécution à nouveau, Metalking a cassé la configuration dans laquelle la musique est dans la servitude à filmer ou le versa-vice.
PERFORMANCE, 30’
Richarles BRONSON (bass + electronics)
RIOJIM (film 16mm)



PLUS D’INFORMATIONS
Aux Voûtes
19, rue des Frigos (Métro Quai de la Gare ou Bibliothèque F. Mitterrand)
75013 Paris
FRANCE

PAF : 6 euros
Plan d’accès sur http://www.lesvoutes.org
Possibilité de restauration sur place
Ouverture des portes à 19h30

Site web : SUPERFLUX (infos, vidéos, etc.)



Light Cone
http://www.lightcone.org
lightcone@lightcone.org

 

 

14/05/2010