Avertissement

* Développer de la couleur n’est guère plus difficile que du développer du n&b, mais il est tout de même conseillé de commencer en n&b, ne serait que pour bien comprendre les processus chimiques en jeu.
* Les particularité du développement en Kit E6 :
> 3 bains seulement (en fait 3+1)
> développement à haute température (38° C) demandant un travail plus précis que le n&b

 

 

Présentation

Le traitement E6 est un traitement inversible couleur quasiment universel. Il permet de développer à peu près n’importe quelle pellicule, même s’il plus particulièrement adapté au développement des pellicules inversibles couleurs.

Le résultat est toujours un positif plus ou moins coloré.

 

 

Précautions

ATTENTION
Certains produits chimiques sont dangereux pour la santé ou vos vêtements.
Lisez bien la notice.
Travaillez dans un local aéré (bien que dans le noir).
Munissez-vous de vêtements de protection.

 

 

Le Kit

Il s’agit de Kit diapos Tetenal pour traitement E6 disponible en poudre pour 1l de solution.

Il est possible également d’acheter des Kit 5l, pour un meilleur rapport rendement/prix.

Un Kit E6 d’un litre permet de traiter :

* 36 mètres de 16 mm
* 72 mètres de super 8 : 5 bobines, on peut tenter jusqu’à 6 S8, au delà le résultat est très pâle
* 12 pellicules photo 36 poses

 

 

Préparation des chimies

* Préparez les 3 bains avec de l’eau entre 20° et 40° C
* Préparer le révélateur FD en premier.
* Ne jamais mettre de révélateur chromogène dans le révélateur FD (la contamination du révélateur FD génère une perte de densité de l’image finale)

Utilisation normale à 38° C

 

 

Principes de base

* C’est surtout la température et le temps du révélateur FD qui est décisif. C’est lui qui fait les niveaux de gris (hautes et basses lumières) du résultat final. Un écart de 10 sec, ou d’1 ou 2 degrés sera visible au final sur la pellicule.
* Les autres opérations chimiques sont à mener à saturation. Autrement dit les temps indiqués sont des durées minimum. Même en doublant le temps, vous ne verrez que très peu ou pas de différence au final. De même l’exactitude de la température est donc moins cruciale.
* Rincez la pellicule entre chaque bain, tant pour éviter de contaminer les bains, que pour bien stopper la réaction avant de passer au bain suivant.
* Éviter surtout de contaminer les bains à rebours.

 

 

La méthode punk

à la lumière

1. Préparez les chimies dans 4 bassines, plus des bassines de rinçages.
2. Vérifier la température du révélateur FD. Si besoin (ce sera pour ainsi dire toujours le cas) faites un bain marie pour l’amener à 38° C.
3. Pour le révélateur chromogène et le blanchiment-fixage faites en sorte d’avoir une température comprise entre 35° et 45° C environ.
4. Pour le stabilisateur et les eau de rinçage/lavage contentez-vous de la température ambiante.
5. Repérer l’emplacement des divers éléments. Prenez le carter super en main, et éteignez. C’est partit !

dans le noir

1. Cassez le carter, ou extrayez simplement la pellicule en tirant dessus.
2. Faites une boule de “spaghettis” et plongez le tout dans le révélateur FD, remuez sans cesse, sortez la pellicule au bout d’exactement 6 min 15 sec.
3. Rincez et passer dans le révélateur chromogène au moins 6 min.
4. Rincez, et rallumez la lumière.

à la lumière

1. Plongez le film dans le blanchiment-fixage au moins 6 min.
2. Lavez abondamment en eau courante (ou en renouvelant l’eau plusieurs fois) au moins 4 min.
3. facultatif (peut se faire aussi plus tard) : plongez le film dans le stabilisateur au moins 1 min.
4. Ne rincez pas !
5. Défaites les nœuds !
6. Faites sécher sur un fil avec des pinces à linge, en évitant que les bouts de pellicule ne se touchent (sauf à tenir à ce que l’émulsion se colle en séchant, et se déchire au moment de mettre en bobine). 

 

 

Temps de traitement

Le temps précis dépend légèrement de la quantité de surface que vous développez en une fois.

Temps de base, à 38° C



Négatif en E6

* On peut développer de la pellicule négative, telle la Vision en E6.
* Le résultat sera évidemment un positif, mais la balance des couleurs sera modifié. C’est ce qu’on appelle un traitement croisé.
* Révélateur FD : de 12’ à 24’ à 38° C, selon résultat souhaité
* Faites des tests !

n&b en E6

* Le résultat sera un positif n&b légèrement coloré (type virages)
o Révélateur FD : 2’30 à 20° C
o Révélateur chromogène : 15’ à 20° C
o Blanchiment-fixage : 1’ à 20° C
* Faites des tests !

Kodachrome 40 en E6

* Le résultat sera un positif n&b légèrement coloré (type virages)
o Révélateur FD : 2’ à 20° C
o Révélateur chromogène : 2’ à 20° C
o Blanchiment-fixage : 1’ à 20° C
* Faites des tests !

Pellicules photos en E6

* N’importe qu’elle pellicule diapo se développe en E6 (c’est même principalement pour ça que le Kit est conçu) en appliquant les temps et température du super 8. Vous pouvez aussi évidemment, à l’instar de la Vision, développer des pellicules photo négatif en E6 (traitement croisé).

Traitements poussés/retenus

* Si vous souhaitez travailler sur les contrastes et le grain, il faut pousser (développer plus longtemps) ou retenir (développer moins longtemps) au 1er révélateur.
* Les temps donnés sont valables pour le révélateur FD. N est la durée normale (en fonction de la surface développé en une fois). Généralement N = 6’ 15.