Le point aveugle

  • Lab
  • Production year 2009
  • Production format 16 mm
  • Screening format 16 mm
  • Duration 50′
  • Le point aveugle

  • a Performance
  • by Burstscratch
  • Description (english) With Le Point Aveugle, we propose a session of live cinema, visual and sound performance using several projectors 16mm, turntables and some wires. The pictures and sounds are manipulated and modified by various means: variations of focal and volume, superpositions, repetitions of sequences, partial maskings, transparent objects using for pictures and analogic filters for sounds… Conceived as a dialogue between several film-makers and musicians, this performance considers the film image and the sound as material and light, as a spouting out visual and sonorous stream of the darkness and silence, destroyed and reconstructed permanently. By abandoning the story to redefine us on the nature of the film medium, we try to create something of the order of a contemplative journey, leaving to every spectator the care of leading its own investigation… This project is presented like a workshop of research in permanent evolut ion fed by the various sensibilities of each personality who meet this adventure since 2002. Production : Collectif burstscratch. Coproduction : La Filature, Scène nationale ‚ Mulhouse. With the support of DRAC Alsace.
  • Description (french) Le point aveugle, juste avant que les informations filent au cerveau par le nerf optique. Cinéma intuitif, avec ou sans rectangle blanc, avec ou sans mise au point, sans pop corn ni boissons gazeuses, structuré par un scénario sans queue ni tête. Proposition autiste d’images en mouvement se courant les unes après les autres et projetées à  l’aide d’instruments ancestraux détrônés depuis quelques temps par la haute voltige numérique. Des bandes de celluloïd gavées de photogrammes se bousculant avec impatience devant une source de lumière dichroïque qui peut rendre l’âme à  n’importe quel moment. Une danse primitive entre la lumière et l’obscurité pour dévorer des images chimiques tirées du sac dans un pique-nique visuel au milieu d’un champ nocturne. Des sons de gestes manuels malmenés par des signaux électroniques répondant à  de vieux haut-parleurs nourris de pistes optiques. Des souvenirs auditifs de plages de vinyl rôdant autour de photons excités pour y chercher une communion incertaine. Quelques doigts aux ongles vernis ou rongés manipulant des morceaux de carreaux, des bris de glace, des lentilles épuisées et toutes sortes de verroteries devant un objectif cherchant inexorablement sa focale. La volonté de chatouiller un tant soit peu le parcours de ce flux lumineux cerné de bruits et fonçant droit dans le mur. Une excursion contemplative laissant au randonneur le soin de se perdre dans un labyrinthe lumineux et sonore afin d’y trouver son plaisir ou son sommeil. Avec Le Point Aveugle, nous proposons une séance de cinéma en direct, une performance visuelle et sonore utilisant principalement des projecteurs 16 mm, quelques cables électriques, des platines-disques et une tables de mixage. Les images et les sons sont manipulés et modifiés par différents moyens : variations de focales et de volumes, superpositions, répé titions de séquences, masquages partiels, utilisation d’objets transparents pour l’image et de filtres analogiques pour le son… Conçu comme un « work in progress », le projet est né d’étapes d’improvisations avec le désir d’inventer en direct un objet filmique et sonore en mouvement permanent, sans structure figée. Nourris des différentes sensibilités de chacune des personnes ayant traversé cette aventure, Le Point Aveugle évolue de manière permanente depuis 2002. Tel un dialogue entre plusieurs cinéastes et musiciens, cette performance, considère l’image et le son comme de la matière manipulable à  volonté, comme un flux visuel et sonore jaillissant de l’obscurité et du silence, déconstruit et reconstruit en permanence. En abandonnant la narration pour nous recentrer sur la nature même du médium cinématographique, nous cherchons à  créer quelque chose de l’ordre d’un voyage contemplatif, laissant à  chaque spectateur le soin de mener sa propre exploration… En parallèle au travail sur l’image et succédant à  l’utilisation de bandes son composées, puis de multiples sons pré-enregistrés et diffusés en mode aléatoire durant la performance, notre proposition musicale se concentre désormais uniquement sur la fabrication de sons en temps réel. Les manipulations manuelles autour des projecteurs 16mm et les sons de la pellicule sont amplifiés et traités par le musicien Nicolas Boutines créant ainsi une matière sonore personnelle, à  l’aide de platines-disques et de divers effets, développée avec et à  travers le mouvement permanent des images. BURSTSCRATCH / LE POINT AVEUGLE (Laurent Berger, Silvi Simon, Laurence Barbier, Nicolas Boutines) Production Collectif burstscratch. Coproduction La Filature, Scène nationale ‚ Mulhouse. Avec le soutien de la DRAC Alsace.
Recommend
Share
Tagged in